Réactions

automne légumes oubliés paysage jaune automnal feuilles prés

Partager :

L’automne est là. Colchiques dans les prés fleurissent les légumes oubliés

C'est l'automne. Amen. Au revoir la courgette, le retour des légumes oubliés a sonné. C'est la fête de la racine, sans oublier le vin. Ouf !

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Colchiques et rutabagas, l’été tire sa révérence. Entre la grisaille, la chasse et les légumes racine, heureusement qu’il y a le vin ! Vive l’automne.

Le mois de septembre touche à sa fin. Colchique dans les prés, fleurissent, d’accord, mais c’est surtout la fin de l’été. Fichue colchique. Ça y est. C’est reparti pour un tour. L’automne est là, la saison des légumes oubliés est de retour. Les racines sortent de terre pour finir dans nos assiettes. Pas que ce soit tragique en soi. Nous n’irions pas jusqu’à dire que le cerfeuil tubéreux est désagréable à manger. Mais s’ils ont été oubliés, ces légumes, c’est quand même pour une raison vous ne pensez pas ?

Après les couleurs et le camaïeu de verts pétants que nous a offert la période estivale, notre assiette vire dans les bruns et les orangés. Ce qui, d’un pur point de vue esthétique photographique, n’est pas très convaincant. Voire appétissant. C’est la chasse (autre débat…), c’est la châtaigne, c’est le salsifis.

L’automne est là… dans l’assiette aussi

Dans les semaines à venir, vous ne pourrez plus servir une tomate sans vous attirer les foudres des ayatollahs du “manger bio, manger de saison”. Les plus modérés ne vous enverrons pas de regards courroucés et définitivement emplis d’inimitié, mais vous suggèreront gentiment de vous mettre à la courge, à force d’arguments sur l’absence de goût de la tomate hivernale. N’est-ce pas Josiane ? Topinambour Josette ? Et si je te dis “artichaut de Jérusalem“, ça te motive plus ?

paysage d'automne ciel bleu feuilles oranges rouges

Des légumes oubliés pour une bonne raison

 

Imaginez la tête de tous ceux qui ont vécu la guerre et la pénurie quand vous leur annoncez, tout sourire et ayant l’impression d’avoir fait une découverte sensationnelle : “Ce soir, ma Mamie chérie, c’est rutabagas !” Vous vous doutez bien que les réminiscences gustatives liées à ce mot ne font pas danser la samba aux papilles de nos anciens.

Et ce n’est pas parce qu’il n’en reste plus beaucoup, des anciens – les pauvres, notre mémoire se meurt – qu’il faut pour autant leur faire l’affront de leur servir les racines du mal, même sur petit lit de cresson croquant et émulsion des coquilles.

Nous reviendrons un jour sur ce terme culinaire – correction : littéraire – de carte de restaurant parce que nous avons bien tenté de faire émulsionner des coquilles… Passons. Autre bataille, autre jour.

vignes raisin vin en automne

L’automne c’est aussi le raisin… et le vin

Heureusement, tout le terne du contenu de nos assiettes est inversement proportionnel aux paysages qui, d’un rouge soutenu, d’un or lumineux, se détacheront avec panache du ciel bleu (à condition de se tenir au-dessus du brouillard) pour le plaisir des yeux.

Notamment, les vignes les cocolets. On y revient. Pourquoi s’ennuyer avec les racines quand on peut avoir les fruits ? Pourquoi mâchouiller le pain quand on peut avoir le vin ? L’automne est là, nous sommes sur la première marche de la descente vers le froid et la nuit mais rien ne nous empêche de la savourer, cette marche. De se dire qu’après le blanc frais, le rosé piscine, toute la gamme des rouges revient sur le devant de la scène. Fantastique ! Mangeons de saison, privilégions les récoltes locales (vous regrettez de ne pas vivre dans les îles, n’est-ce pas ?), vivons le terroir à fond. Automne et légumes oubliés, nous n’avons pas peur de vous !

 

Du vin !

Profitons alors de l’occasion pour faire des découvertes, marier les cépages aux douceurs et aux forces de fromages affinés, de viandes finement faisandées et de légumes. Oui, de légumes ! Même oubliés ! Avec une gorgée de vin, le légume peut se sublimer et faire oublier que la saison de la tomate est définitivement et irrémédiablement trop courte.

Partager :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Shop

Couleurs de l’incendie

Le deuxième volet de la trilogie des Enfants du Désastre

Bracelet Léonine

CHF30.00
Un bracelet ajustable pour sertir de chance le poignet.

Bague Atollie

CHF18.00
Simplicity élégance argentée au bout des doigts.

Bague Atollie

CHF18.00
Simplicity élégance dorée au bout des doigts.

Vous allez aimer.

Inscrivez-vous à notre newsletter
et bénéficiez d’avant-premières et d’exclusivités réservées à nos abonnés.