Culture

interview Philippe Katerine pour la sortie du film comédie Le Test avec Alexandra Lamy

Partager :

Au téléphone avec Philippe Katerine, l’interview Test

Philippe Katerine est gériatre et père de famille nombreuse, ça mérite quelques questions par téléphone pour la sortie du film Le Test.

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Une famille parfaite n’existe pas. Même s’il y a des moments de grâce. Philippe Katerine en sait quelque chose et nous confie sa vision de la famille, son adolescence, sa reine, ses enfants. Téléphone avec le chanteur acteur.

Qui refuserait un coup de fil avec l’artiste le plus libre et le plus farfelu de France ? Pas nous ! Chanteur, acteur, auteur, dessinateur, fantaisiste, ironiste, rêveur, gentil irrévérencieux, homme à la mèche si ringarde qu’elle en devient « in », montagne de talent et de tendresse qui regarde le monde de ses yeux bleus avec autodérision et humour féroce. Philippe Katerine. En tête d’affiche, il ne quitte pas l’actualité culturelle et enchaîne les succès publics et critiques. Le débit modéré mais le verbe sans concession, Philippe Katerine a passé un moment au téléphone avec JJSphere pour la sortie du film d’Emmanuel Poulain-Arnaud, Le Test. Heureux papa, il a quatre enfants avec Alexandra Lamy… et puis aussi deux fils avec Julie Depardieu. Et encore une fille ainée aussi. On mélange tout ? Interview 4G pour mettre de l’ordre dans toute cette progéniture.

Une comédie qui a comme un air de famille

Il y a toujours un moment où les secrets, les cachoteries, se révèlent et sortent du sous-bois. Et il y a toujours un déclencheur, une gâchette qu’on presse, un événement qui, parfois l’air de rien, se fait l’initiateur de réactions en chaîne incontrôlables. Une famille n’est jamais à l’abri d’une déferlante. Surtout quand ses membres sont nombreux, surtout quand elle a l’air parfaite. Une mère débordée, un père gériatre à domicile, trois ados aussi sympathiques que soudés, et un bébé. Presque banal.

Le Test film comédie familiale d'Emmanuel Poulain Arnaud avec Alexandra Lamy

Jusqu’au jour où un test de grossesse positif est découvert dans la poubelle des toilettes. Ah ! Si seulement le rouleau de PQ avait été changé avant que ce ne soit maman qui aille faire pipi ! Mais qui ça peut bien être ? Pas les patientes du père qui ont largement dépassé l’âge… Ni la cadette des ados, encore bien trop jeune pour ça, n’est-ce pas ? Encore moins le grand qui n’a jamais amené de fille à la maison et qui semble bien, comment dire, pas tout à fait porté sur… Enfin… c’est pas lui. Reste celui du milieu qui est fou d’amour pour sa copine. C’est forcément lui.

Le Test

 
Annie Castillon est heureuse. Sa vie conjugale avec Laurent est un exemple d’harmonie. Ses deux grands, Maximilien et César sont des garçons brillants et sensibles. Et Poupi, sa jeune ado, l’épaule sans jamais se plaindre dans l’éducation d’Antoine, le petit dernier. Un week-end comme tous les autres, la découverte d’un test de grossesse positif dans la salle de bain va enrayer la belle harmonie.

Sans prétention ni surprises, le film d’Emmanuel Poulain-Arnaud tient une promesse : celle de faire passer un bon moment. Les répliques brillamment interprétées alternent échanges comiques, absurdes et tendres dans un rythme maîtrisé. On a plaisir à voir évoluer cette maman, Alexandra Lamy, qui nous ressemble… Avec cette grosse pointe d’exagération, parce qu’on ne serait jamais comme ça, quand même ! Aussi, des ados comme on en rêverait. Si on excepte ce test de grossesse. Cela dit, est-ce vraiment l’un d’eux qui l’a jeté à la poubelle ? Le papa, gériatre, patriarche calme et posé garant d’une forme d’équilibre familial, est-il blanc comme neige ? Et si on posait la question à Philippe Katerine ? Interview père de famille.

Philippe Katerine est gériatre

L’interview au téléphone de Philippe Katerine, père heureux et sujet soumis d’une reine canine

Bonjour Philippe Katerine !

Philippe Katerine : Bonjour !

Est-ce qu’il existe quelque chose de sérieux, dans la vie, qui doit être pris au sérieux ? Un test de grossesse peut-être ?

Philippe Katerine : Oh ben il y a plus sérieux que ça ! Mais ça peut changer la vie quand même…

On a l’habitude de vous voir au cinéma dans des rôles décalés, voire excentriques, qu’est-ce que ça fait de jouer un type « ordinaire » ?

Philippe Katerine : Bah, c’est pas forcément des rôles excentriques que je joue mais c’est vrai que celui-ci est plus notre voisin, quoi. Ce qui ne veut rien dire d’ailleurs, parce que, comme le dit le film, chacun a sa part cachée, sa part d’ombre. Cache bien son jeu. C’est aussi ce que raconte le film quelque part. Il n’y a pas de personnage banal ou lambda puisque chacun cache sa part excentrique.

Vous avez une grande fille, Edie Blanchard, réalisatrice et deux fils avec votre compagne Julie Depardieu, Alfred et Billy. Que pourriez-vous dire du papa que vous êtes ? Quel genre de parent êtes-vous Philippe Katerine ?

Philippe Katerine est papa il nous parle de ses deux fils avec Julie Depardieu

Philippe Katerine : Je fais ce que je peux surtout. Je me définis d’abord comme ça. C’est-à-dire que je n’abandonne jamais. Euh. Voilà, je ne lâche pas l’affaire. Dans mon idée de dire que je fais ce que je peux, je n’abandonne pas ma mission. Je fais pas mal de conneries mais j’essaie de m’en rendre compte et de corriger.

Et auquel des trois ados du film Le Test ressembliez-vous le plus quand vous aviez leur âge ? Vous étiez plutôt amoureux transi, secret ou inattendu ?

Philippe Katerine : C’est un mélange. J’étais très rêveur, avant tout. La réalité m’importait assez peu. Et toujours le karma. J’essaie de vivre avec mais ce n’est pas évident. (Rires) Mais j’étais encore plus détaché de la réalité quand j’étais ado. Donc, quand même, souvent mal compris. Mal compris peut-être parce que je ne comprenais rien moi-même. Mais quand même, je jouais au basket, j’appartenais à une équipe, il y avait des objectifs à accomplir.

famille unie dans le film Le Test d'Emmanuel Poulain-Arnaud comédie avec Alexandra Lamy et Philippe Katerine

Et quel est, selon vous, le secret de l’alchimie d’une famille ?

Philippe Katerine : Oh, ce n’est pas un secret. Il faut bouger, quoi. Voilà. Il faut bouger, on ne peut pas rester le cul sur un canapé. C’est pas possible. Ce qu’il y a de bien, c’est de changer d’environnement, comme on peut. Aller dans un parc, dans une salle de cinéma, aller manger ensemble. Un pique-nique. C’est de changer, quoi.

À quoi ressemblerait la bande-originale d’une famille parfaite ? Quels en seraient les instruments ?

Philippe Katerine : Pour une bande-originale ? Ah ! Un clavecin. Bien tempéré.

Vous pensez souvent à l’échec quand vous sortez un album, êtes-vous dans le même état d’esprit à la sortie d’un film dans lequel vous jouez, Philippe Katerine ?

Philippe Katerine : Je pense que c’est toujours bien de partir dans l’idée que ça va être un échec, parce que la plupart du temps ça s’avère être vrai. Là, je parle d’un échec public. C’est bien de partir de ce principe. On ne peut avoir que de bonnes surprises.

Vous en avez pas mal en ce moment, des bonnes surprises !

Philippe Katerine : Oui… J’ai fait pas mal de films qui sortent au même moment, là. Et c’est surtout la joie de les faire ! Le plus important, c’est de faire. Après, comment c’est reçu, c’est un autre problème.

Vous avez sorti le clip Parano avec Sein la vie, quel est votre plus grande parano en ce moment ?

Philippe Katerine : J’ai souvent l’impression que… – mais ce n’est pas vraiment une parano – que le ciel va nous tomber sur la tête. J’ai des croyances gauloises. J’ai l’impression que les choses viennent du ciel. Alors, peut-être pour nous sauver, ou nous écrabouiller. Peut-être que ma pire des paranos c’est que c’est pour nous écrabouiller. Ce n’est pas la première fois, mais en ce moment c’est beaucoup ça. Au fond, c’est peut-être les intempéries, tout simplement. Ou alors des extraterrestres qui arrivent pour nous délivrer…

Ça c’est plutôt positif ! Ça serait bien en ce moment, ça serait de bon ton !

Philippe Katerine : Ben oui ! Bien sûr ! Des extraterrestres avec des grands pieds. Et d’immenses narines, ouais, dans lesquelles on peut dormir.

Philippe Katerine extraterrestre aux grandes oreilles

Est-ce que vous pensez justement Philippe Katerine qu’en ce moment on vit en absurdie ?

Philippe Katerine : Oh ben ça clairement ! Ça a toujours été le cas de toute façon, mais on vit quand même dans une époque absolument folle. Et tout le monde se comporte comme si c’était normal. Rien n’a changé puisque rien ne bouge.

Donc, vous ne trouvez pas que c’est pire.

Philippe Katerine : L’absurdie est vraiment là. Bien installée.

Nous allons aussi en profiter pour vous souhaiter un Joyeux Anniversaire un peu en retard (notre entretien a eu lieu quelques jours après l’anniversaire de Philippe Katerine) !

Philippe Katerine : Merci, c’est gentil ça !

L’année dernière vous nous aviez régalés avec une vidéo de vous en Cléopâtre, vous avez un malin plaisir à vous représenter en reine d’Angleterre, quelle est votre reine cette année pour votre anniversaire ?

Philippe Katerine : Ben écoutez… Ma reine, en ce moment… En ce moment, je dis bien ! C’est ma chienne. Elle s’appelle Zouzou. Alors là, elle a vraiment pris ses aises. Elle est sur un trône. Il y a un moment, ça va redescendre mais en ce moment à la maison elle gagne tous les suffrages. Enfin, ce matin elle a fait caca dans le salon, j’ai commencé ma journée en mettant mon pied dedans… Évidemment, quand on est en haut de la pyramide, on risque de redescendre très vite. Et c’est exactement ce qu’il va se passer pour cette bête.

Oh ! La pauvre ! (Rires) Pour repartir juste sur le film, nous avons beaucoup lu dans la presse que vous formiez un couple atypique avec Alexandra Lamy. Est-ce que vous êtes d’accord avec les journalistes caractérise votre duo comme ça ? Parce que nous ne sommes pas tellement d’accord…

Le Test film comédie familiale d'Emmanuel Poulain Arnaud avec Alexandra Lamy
papa mari et gériatre dans le film Le Test pour Philippe Katerine

Philippe Katerine : Ah bon, ben on est d’accord (Rires) ! Bah déjà, être en couple, c’est une situation atypique, excusez-moi. C’est complètement absurde aussi quelque part.

Atypique, mais ça ne veut pas forcément dire désagréable…

Philippe Katerine : Aaah non ! Pas du tout ! Bien sûr que non. C’est même la félicité d’être atypique.

jjsphere_sortie-cinema-comedie-le-test-film_interview-philippe-katerine_alexandra-lamy-couple

Les enfants qui grandissent, est-ce que c’est quelque chose qui vous inquiète ?

Philippe Katerine : Non. Je me faisait la réflexion ce matin, concernant mes enfants de 9 et 10 ans (parce que j’ai aussi une fille de 27 ans), je me disait « Tiens, ils ne dessinent plus vraiment ». C’est vrai qu’en général au bout de 7-8-ans d’existence, les jeunes ont tendance à relâcher le crayon. Après, il y en a qui continuent, mais mes enfants à moi ne dessinent plus beaucoup.

Je ne peux pas dire que ça m’ait fait de la peine de constater ça. Pas du tout. Parce que je me suis dit qu’au fond, ça pistonne, c’est-à-dire que quand on fait moins quelque chose, on fait plus autre chose. Donc, il n’y a pas de mélancolie là-dedans. C’est juste qu’on peut constater que les choses changent.

Est-ce que vous pensez que c’est une part d’imaginaire qui s’en va ?

Philippe Katerine : Non, parce que la part d’imaginaire est toujours là. Et puis elle se situe ailleurs, il n’y a pas que le dessin. Ils sont très créatifs, ils font des choses incroyables. Là, je porte une écharpe tricotée par mon fils, chose qu’il ne faisait pas quand il avait 7 ans. Il a fait ça au crochet. Et c’est pour moi, « c’est pour MON papa. » C’est un camaïeu de jaune, bleu, noir. Très joli.

On regrette d’autant plus de ne pas vous voir !

Philippe Katerine : Comme je vous comprends !

Philippe Katerine père de famille et ses fils dessins de l'artiste

Ici, là, : Dessin de Philippe Katerine et explications

Pour terminer, est-ce que vous pensez que la période dans laquelle nous vivons manque d’imagination ?

Philippe Katerine : L’ambiance n’est pas au top, il faut bien le dire. Quand on allume la TV, on voit des choses qui nous font honte, tout simplement. Franchement, quand on entend parler les politiques, ça fout la honte. Même des fois, quand les enfants sont là, j’éteins la TV, comme si j’arrêtais un film porno. C’est la honte, quoi. Donc, c’est dans ces cas-là que l’imagination prend le pouvoir. Moi, je dessine beaucoup plus, par exemple. Je pense que l’imagination ne s’arrête pas. Au contraire.

LE TEST

Un film de Emmanuel Poulain-Arnaud avec Alexandra Lamy, Philippe Katerine, Matteo Perez, Joaquim Fossi, Chloé Barkoff-Gaillard

En salle dès le 29 décembre 2021

©Marie-Camille Orlando / 24 25 FILMS – APOLLO FILMSFRANCE 3 CINEMA
Une : ©Stephane Cardinale – Corbis / Getty Images

Partager :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Shop

Achile

Films

Bandes originales réinventées à la guitare

Achile

Cities II

Voyage à dos de guitare dans les plus belles villes du monde

Foulard All I Want For Summer

50.00
Foulard carré en voile de coton

Foulard Oranges

50.00
Foulard en voile de coton Oranges

Vous allez aimer.

Inscrivez-vous à notre newsletter
et bénéficiez d’avant-premières et d’exclusivités réservées à nos abonnés.