Culture

Femmes en littérature les femmes dans l'Histoire Salon des Dames

Partager :

Le Salon des Dames : L’Histoire au féminin pluriel

Comment replacer les figures féminines dans l'Histoire ? En commençant par parler des femmes en littérature.

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Pour vivre heureuses, vivons cachées ? Remettre les femmes à leur juste place dans le cours de notre Histoire. C’est la gageure de l’ONG Le Salon des Dames qui s’évertue à réécrire guides et manuels scolaires avec des femmes comme personnages principales, auteures, grandes invisibles de nos bibliothèques.

Pour vivre heureux vivons cachés, il paraît. Pour exercer leur passion, leurs études, leur métier, ce fût le cas de nombreuses femmes. Étaient-elles heureuses pour autant ? Sous pseudonyme ou sous moustache, les écrivaines, médecins ou pirates qui ont dû dissimuler leur féminité ne sont pas anecdotiques. Il serait temps de les réhabiliter. De les habiliter tout court.

Tous les jours à 18h, sur Instagram, le compte du Salon des Dames donne un cours de littérature hors du commun. Sa particularité ? Il y est question uniquement d’auteurEs. De femmes qui ont écrit ou écrivent encore et dont les livres ne sont pas (ou vraiment trop peu) étudiés dans les cursus scolaires.

Nous avons décidé de profiter de cette période de confinement forcé pour utiliser nos écrans à bon escient. Ça ne peut pas faire de mal, pour citer Guillaume Gallienne, voire, ça peut faire beaucoup de bien.

Au Salon des Dames, on y parle de femmes

 

Comme un nouveau chemin qui s’invente, l’instruction tend à s’enrichir de points de vue et d’une poésie différents, grâce au Salon des Dames. LSD sans psychotrope. L’ONG “repense la place des femmes dans la société grâce à l’éducation et comme socle d’étude la sororité entre femmes.”

Autrement dit, elle met en lumière les héroïnes qui ont fait avancer l’Histoire de leur talent. En littérature, mais aussi en science ou dans les arts, les figures féminines ont trop longtemps été cachées derrière les larges épaules décomplexées des Messieurs. L’objectif ici est de faire connaître leurs oeuvres pour en mesurer et en déguster le legs.

Femme auteure écrivaine Marguerite Duras femmes oubliées

Les femmes en littérature

 

Nous sommes bien loin de nous douter qu’il existe autant de femmes que d’hommes qui ont participé de leur plume à la littérature mondiale. Mais peut-être ne sommes-nous pas totalement responsables de cette ignorance. Calculez combien de femmes ont intégré vos cours de Français, d’Anglais, d’Histoire ou de Sciences.

Pas sûr que vous ayez besoin de vos doigts pour les dénombrer. Cléopâtre ? Marie-Antoinette ? Marguerite Yourcenar ? Peut-être une ou deux de plus si vous aviez une prof novatrice, un instit peu conventionnel ? Mais c’est à peu près tout, n’est-ce pas ?

“Apprendre l’histoire des femmes c’est les replacer dans l’espace public, c’est affirmer leur rôle comme sujet.”

Il semble effectivement compliqué, en tant que fille, de se projeter et de se rêver comme figure de proue du futur. Sans récits, sans modèles qui facilitent l’identification des jeunes femmes, comment peuvent-elles se sentir naturellement créatrices d’Histoire ? Avec ou sans majuscule, au singulier comme au pluriel ?

Étudier les oeuvres des femmes pour instaurer l’égalité

 

Pourquoi s’en tenir à une vision du monde tronquée ? Multiplier les regards semble un moyen d’ouvrir son esprit à la pluralité, à la diversité, à l’égalité. Par la force des choses. Une notion fondamentale qui peut paraître par conséquent difficile à instaurer ou à appréhender, puisque le tronc commun et obligatoire de l’éducation ne montre pas l’exemple.

Femmes puissantes Kamala Harris Vice-Présidente

Réformer l’école, c’est bien. S’efforcer de garantir un nombre de femmes raisonnable (il n’est pas encore là, le temps de qualifier ce nombre de satisfaisant ou de suffisant) dans les institutions, c’est un pas. Or, comment peut-on, ne serait-ce qu’imaginer, donner une place réelle aux femmes dans notre société si elles ne font pas partie de notre passé ? De nos racines fondatrices en tant que civilisation ?
Évolution, inventions, révolutions, créations, que des mots féminins. Des plurielles, portés par des visages barbus dont on se rappelle les noms.

 

Femmes en littérature et en aventures

 

Saviez-vous que Mary Read, redoutable pirate travestie, montrait ses seins en achevant ses adversaires pour leur dévoiler qu’une femme les avait battus ? Étiez-vous au courant que le magnifique conte de La Belle et la Bête avait été écrit par une femme, Gabrielle Suzanne de Villeneuve ? Ou que, pour apprendre et exercer son métier, Margaret Ann Bulkley, première femme médecin britannique, chirurgienne militaire, a dû se faire passer pour un homme, James Barry, toute sa vie ?

masquer ses seins femmes travesties Histoire femmes en littérature

Sans doute, des destins qui nous semblent totalement inédits et hors du commun, faute d’avoir été mis sur le devant de la scène. Et des manuels scolaires. Nous nous réjouissons donc d’en découvrir 100. 100 femmes, 100 textes de littérature du Moyen-Âge à nos jours, rassemblés dans un recueil à étudier. Une centaine de noms à ajouter au Panthéon des grandes écrivaines. De ce livre, nous pouvons découvrir tous les jours à 18h, 20 extraits présentés sur le compte Instagram de l’ONG Le Salon des Dames.

 

L’action en noir et blanc du Salon des Dames

 

Raison de plus d’ouvrir son application Instagram : Le Salon des Dames publie un magnifique Feed (comme on dit), tout de noire et blanche vêtu. Des femmes, d’hier et d’aujourd’hui, qui ont fait et font l’Histoire. Des visuels à l’esthétisme sobre, magnifiant visages et courbes. Et puis des récits, passé et d’actualité.

Un peu de justice égalitaire rendue à nos pionnières, nos mères, nos soeurs, courageuses, intelligentes, puissantes, inspirantes, drôles, insoumises, insolentes. Un peu de beauté dans ce monde de brutes bien abîmé.

Des femmes en littérature Salon des Dames

Le Salon des Dames – Des femmes en littérature

Des Femmes en littérature – 100 Textes à étudier en classe
Une coédition Belin – des femmes-Antoinette Fouque, avec la participation du Salon des Dames

“Cette anthologie de cent textes à étudier en classe offre, conformément aux programmes officiels du collège, un panorama complet des grandes œuvres littéraires écrites par des femmes du Moyen Âge à nos jours.

Elle propose des rencontres passionnantes avec les œuvres et leurs auteures à travers des présentations originales et « des repères culturels » qui rappellent l’état des connaissances sur les sujets abordés. Elle est accompagnée de nombreuses ressources pédagogiques pour enrichir l’étude des textes.”

Cours de littérature en ligne tous les soirs à 18h sur Instagram – Étude de 20 textes d’écrivaines

Facebook

Photos : ©LeSalonDesDames – @FemmedInfluence

Partager :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Shop

Couleurs de l’incendie

Le deuxième volet de la trilogie des Enfants du Désastre

Bracelet Léonine

30.00
Un bracelet ajustable pour sertir de chance le poignet.

Bague Atollie

18.00
Simplicity élégance argentée au bout des doigts.

Bague Atollie

18.00
Simplicity élégance dorée au bout des doigts.

Vous allez aimer.

Inscrivez-vous à notre newsletter
et bénéficiez d’avant-premières et d’exclusivités réservées à nos abonnés.