Culture

Partager :

Kiss the design

Meubles vintage et oeuvres d'art à Lausanne chez Kissthedesign

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Vous avez vu, on a changé de trogne. D’illuminées nous sommes devenues lumineuses… Sorties de l’imagination de Béatrice Durandard, nos représentations trônent sur un bureau vintage au coeur de Lausanne. Mises en valeur, bien entourées, désirées, nous n’avons qu’une crainte, être séparées. Il ne manquerait plus qu’un amateur de design, une personne de bon goût, ne tombe sous le charme que de l’une d’entre nous ! Nous savourons ces instants de plénitude, sans céder à la panique, rassemblées, calmes, à portée de voix et d’oreille pour se glisser deux trois potins, critiquer quelques clients, nous sommes chouchoutées parce qu’ici on KisstheDesign M’sieurs Dames.

 

jjsphere_pics_kiss-the-design11

 

Comme nous sommes gonflées de nous prendre pour des lampes ! Et pas n’importe lesquelles en plus, on ne s’incarnerait pas chez Ikea, pensez-vous. Non, non. Nous on préfère l’élégance de l’arcade discrète de l’avenue de Rumine. Chacun son truc n’est-ce pas. Dans la vitrine, un fauteuil, un meuble bas, des luminaires. Derrière eux, on devine de grands dessins sur les murs. Ce sont les Méditations sur un cheval de bois de Noémie Doge, qui a l’honneur d’investir la première partie de Kissthedesign avec ses paysages superposés grands formats au crayon gris.

 

jjsphere_pics_kiss-the-design1
©Yanick Fournier

 

En amoureuse du beau qui ne laisse pas de côté l’étrange et l’original, Corine Stübi sélectionne avec soin les objets, les meubles qui s’installent en une mise en scène rétro dans son espace lausannois. Elle parle de chacun d’eux avec passion et reste également fidèle aux artistes qui franchissent sa porte. Les oeuvres qui habillent ses murs sont accrochées une première fois dans le hall d’entrée où nous sommes, pour une exposition spéciale, un vernissage festif, une mise en valeur dans ce bureau hybride haut de plafond, avant de continuer leur existence un peu plus loin dans la boutique.

 

jjsphere_pics_kiss-the-design2

jjsphere_pics_kiss-the-design10

 

Nous continuons notre visite. Après un petit couloir qui craque, nous tombons nez à nez avec une sculpture étrange de volatile à deux têtes du jurassien Augustin Rebetez et des porcelaines de Martin Hyde, juste avant d’arriver dans les pièces du fond où l’on peut admirer nombre d’oeuvres également. Nous nous retrouvons alors au milieu du XXe siècle. Avec du cuir souple, de la fibre de verre, des lampes et des vases d’un autre temps (et pourtant), nous nous rappelons avec nostalgie le salon de nos parents à l’époque (oui, ils avaient beaucoup de goût…). Nous suivons de table en console les céramiques de Piero Fornasetti pour Bitossi, son clown ou sa colonne, et en levant les yeux nous découvrons les illustrations aux détails innombrables de la jeune artiste suisse Anaëlle Clot.

 

jjsphere_pics_kiss-the-design8

jjsphere_pics_kiss-the-design7

 

 

Autres trouvailles non moins singulières, nous sommes restées scotchées devant les oeuvres aussi nombreuses qu’hétéroclites de Christophe Lambert. Ne croyez pas que l’ex de Sophie Marceau se soit mis à la peinture, ça se saurait, non, il s’agit d’un prolixe homonyme biennois que la galerie suit et expose depuis son ouverture. Collages, peintures, réinterprétations de grands classiques, taches fluo sur pastel, il s’essaie à toutes les techniques avec un style néanmoins reconnaissable aux formes franches et à l’esprit de controverse provocateur.

 

jjsphere_pics_kiss-the-design6

 

 

En faisant demi-tour, juste avant de quitter les lieux, Josiane se surprend à imaginer d’inédites appliques lumineuses, (oui, nous sommes restées bloquées sur les lampes) avec le “Play” de David Curchod : corps, veines, organes ajourés, sortes d’avions en papier découpé, comme les napperons symétriques de notre enfance. Oui, excusez-la Monsieur Curchod, elle aimerait ajouter une ampoule derrière vos oeuvres pour les mettre dans des coins sombres. Où est le respect, on vous le demande ! Où va le monde !

 

jjsphere_pics_kiss-the-design3

 

Avons-nous mentionné que nous avons adoré ce lieu culte du design, cette grotte lumineuse de voyages dans le temps ? Expéditions dans le passé, certes, mais bien ancrées dans le présent aussi, grâce aux oeuvres des artistes contemporains, jeunes ou un poil moins, qui se baladent entre les trésors mobiliers du siècle dernier. Un melting-pot de générations qui cohabitent avec panache. Elles font même plus que cohabiter, elles s’embrassent, elles s’embrasent, elles Kissthedesign, pardi !

 

Kiss the design
Avenue de Rumine 4, 1005 Lausanne
Tél. +41 21 312 14 80
Email
Ouvert du mercredi au vendredi de 11h à 18h30,
le samedi de 11h à 17h
Shop en ligne
Facebook
Instagram

Partager :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Shop

7 Day Make-Up Remover

CHF20.00
Lingettes démaquillantes toutes douces de The Vintage Company

Peggy Make-Up Headband

CHF12.00
Bandeau beauté léopard de The Vintage Cosmetic Company

Covers

Le 3ème album de reprises de Cat Power

Après les heures grises

Un sixième album doux et moderne à la fois

Vous allez aimer.

Product title goes here

Please select a template first

Inscrivez-vous à notre newsletter
et bénéficiez d’avant-premières et d’exclusivités réservées à nos abonnés.