Réactions

billet d'humeur réaction mère de l'année rentrée des classes mère parfaite

Partager :

Rentrée des classes : Ça c’est fait !

Et une de plus. La rentrée des classe c'est surtout la rentrée des mamans. Qui aura la palme de la mère de l'année ?

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Des tendances dans votre boîte

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

La rentrée des classes ou l’occasion rêvée de se distinguer comme maman parfaite, celle qui est prête, qui n’oublie pas le goûter, qui est tirée à quatre épingles… et qui cache bien son jeu. Ça, c’est fait !

– “Jocelyne, tu as pris ton goûter pour la récréééé ? Tu as tes basanes dans ton saaaaaaac ?” Chaque année c’est la même rengaine. Chaque année on fait tout un foin de la rentrée des classes. Parce que ce ne sont pas les enfants qui sont angoissés à l’idée de reprendre l’école, pensez-vous, non, ce sont les parents. Les mamans, devrais-je dire. La rentrée, c’est tout un art. En une seconde, il faut donner l’impression aux nouveau enseignants comme (surtout) aux parents d’élèves que vous maîtrisez la situation.

J’ai pris l’habitude de tout miser sur la première impression.

L’apparence, oui, évidemment. Quoi d’autre ? Sachant que je vais oublier son K-Way quand il pleut et sa casquette quand il fait chaud, arriver en retard à la réunion de parents et un jour sur deux de manière générale, fournir un pique-nique la veille de la course d’école et lui mettre une chemise le matin de la journée sportive, on peut dire que c’est mon seul atout “maîtrise et décontraction”. C’est, en définitive, la seule fois qu’Elles, les autres, les parfaites, les bien peignées, les calmes, me verront marcher. Flotter même, de contentement, au-dessus du sol.

Mission de la rentrée des classes : perfection

concours de la mère de l'année rentrée des classes école Big Little Lies

Sachez qu’un moment qui se redoute toute une année entière, ça se prépare. Une demie-heure. C’est le temps (au minimum) qu’il m’a fallu pour choisir ma tenue. Casual-chic “je suis une working girl soooooo successful”, mais décontractée à la fois, genre,  “j’ai vite enfilé ça en me levant, oui, j’ai une sorte de classe naturelle, en une seconde j’étais prête. Quoi ? La rentrée est aujourd’hui ? J’avais complètement oublié.”

Une demie-heure de plus pour me maquiller. Le hâle, le plus gros souci. L’été n’était pas si beau et puis au soleil j’ai des tâches qui apparaissent. Résultat, je n’ai pas aussi bonne mine que la maman de Jeanne. Dior, viens à mon secours ! Là aussi, avec mesure et touches savamment appliquées, il ne s’agit pas de ressembler à la vieille tante Jeannine. Celle dont le combiné de téléphone en Bakélite blanc est devenu orange, à force de baigner dans son teint.

Rentrée des classes ? Même pas peur. Ça y est, je rayonne. La force est en moi.

Une fois prête, il faut s’attaquer à la progéniture qui doit, malgré tout, également faire bonne impression. Parce que ne croyez pas qu’il vous suffit de paraître, non, vos trolls sont votre carte de visite. Ongles, oreilles, cheveux, crottes dans les yeux, ils sont passés au scanner et au peigne fin. Ils sont parfaits (évidemment). On y va ! Qui c’est qui est tout content de retrouver ses copains ?

À peine arrivés, les regards se posent, reluquent, jaugent, jugent. Et on dit que l’école est terminée quand on est adulte ?

Une entrée en matière qui en jette, la tête haute, les seins dressés vers le ciel, un enfant dans chaque main. Il en faut peut finalement pour faire blêmir une réputation de mère indigne fièrement acquise, non ? C’est à ce moment-là que la maman de Constance expulse de sa bouche en coeur parfaitement rouge-à-lèvrisée : “Et les tiens ? Ils ont repris le rythme ? Parce que moi, ça fait une semaine que je les couche à 19h30.” 

C’est féroce, une mère qui maîtrise.

Là, esquive. J’élude, d’un coup :  “Quel été faaaaantastique nous venons de passer en Sicile ! Les enfants ? Adorables ! Je me suis reposéééééee !” Et zou ! Il faut filer. J’ai fait bonne impression, sourire Colgate, blouse repassée, teint impeccable, poignée de main assurée à la maîtresse qui a déjà envie que je sois Présidente des parents d’élèves, il ne serait pas bienvenu de tout gâcher.

Ventre à terre, il suffit de lâcher que vous avez une conférence, une réunion hyyyyper importante avec votre équipe (Un supérieur ? Quel supérieur ?), il est trop tôt pour les mensonges bien ficelés.

Ah ! N’oublions pas de lancer un bisou volant à nos enfants (pas de manière trop ostentatoire pour les aînés, ça vous donnera l’air d’une mère tellement compréhensive de son besoin d’indépendance…). Parce que malgré tout, c’est à eux qu’il faut souhaiter une bonne journée. Bonne rentrée à tous les petits poulets, qui ont repris, vont reprendre, se réjouissent ou se morfondent ! Vos super mamans pensent à vous !

Partager :

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Qu'est-ce qui vous ferait plaisir?

Avant-premières et exclusivités, soyez les premiers à les recevoir.

Shop

Couleurs de l’incendie

Le deuxième volet de la trilogie des Enfants du Désastre

Bracelet Léonine

CHF30.00
Un bracelet ajustable pour sertir de chance le poignet.

Bague Atollie

CHF18.00
Simplicity élégance argentée au bout des doigts.

Bague Atollie

CHF18.00
Simplicity élégance dorée au bout des doigts.

Vous allez aimer.

Inscrivez-vous à notre newsletter
et bénéficiez d’avant-premières et d’exclusivités réservées à nos abonnés.